Toutes les informations relatives au téléroman québécois Providence.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez chatter avec moi pour discuter de Providence!

Partagez | 
 

 Vieillir à Providence

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Eve Lavoie
Admin
avatar

Messages : 50989
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 31

MessageSujet: Vieillir à Providence    Dim 13 Nov - 12:21

Vieillir est l’un des mots du dictionnaire les plus détestés et pourtant, personne n’y échappe. Invariablement, ça devient notre tour et à ce moment-là, on espère juste qu’on pourra vieillir à la maison, loin des centres d’accueil avec toutes les horreurs qu’on y entend. Avant d’en arriver là, les résidences pour personnes âgées sont la solution idéale. Pour la plupart, c’est le bonheur total, le luxe à portée de la main, les nouveaux amis, la vie d’hôtel où tous les loisirs sont organisés.

Avec son téléroman Providence, l’auteur Chantal Cadieux aborde ce problème de société. Six mois après avoir reçu une balle en plein palais de justice, Edith rentre à la maison pour poursuivre sa convalescence. Mais, dans sa grande maison, elle se sent comme une étrangère et sa présence n’est pas vraiment appréciée. Sa petite-fille Marie-Eve y vit avec son conjoint et ses enfants. Et des enfants, ça déplace beaucoup d’air. Même si chacun met beaucoup d’eau dans son vin pour faire fonctionner la maisonnée, rien n’est facile. Bien sûr, la patriarche pourrait s’installer chez l’un de ses nombreux enfants, mais le problème reste le même. Chacun vit à sa façon et c’est le conflit des générations. Partout où elle s’installera, elle sera la cinquième roue de la charrette.

Même à un âge avancé, elle est en pleine forme intellectuellement comme physiquement. L’une des alternatives pour régler son problème, est justement de se louer un appartement dans une résidence où elle vivra comme une princesse. A savoir si elle est prête à renoncer à sa grande maison est une autre histoire. D’autant plus que le mari qu’elle croyait avoir tué il y a 40 ans, est toujours vivant et habite à quelques pas de la fromagerie. Providence était une petite municipalité, forcément, ils se croiseront souvent.

Providence en est à ses derniers balbutiements. L’auteur met le point final à sa saga familiale en décembre mais au cours des dernières années, et même si par moments, l’histoire ressemblait à un soap américain où les morts ressuscitent, les enfants surgissent de partout, les meurtres sont à répétition et l’argent coule à flots, elle aura abordé plusieurs sujets d’intérêt général : la fibrose kystique, l’alcoolisme, le gambling, le cancer, l’homosexualité, l’amour chez les aînés, la drogue et le phénomène des femmes cougars,

Providence Mardi 20h, Radio-Canada, avec Monique Mercure dans le rôle d’Edith qui lui vaut d’ailleurs, une nomination au Gala des Gémeaux qui aura lieu dimanche prochain.

A la fin en décembre, l’auteur aura tenu les Québécois en haleine durant 166 épisodes. C’est pas rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teleromanprovidence.forumactif.org
 
Vieillir à Providence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Providence :: Articles, photos au autres infos du téléroman :: Articles, photos, potins et vidéos des comédiens-
Sauter vers: