Toutes les informations relatives au téléroman québécois Providence.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez chatter avec moi pour discuter de Providence!

Partagez | 
 

 Marie-Joanne Boucher tout simplement

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Eve Lavoie
Admin
avatar

Messages : 50989
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 31

MessageSujet: Marie-Joanne Boucher tout simplement   Jeu 12 Mai - 18:34

Elle s’est fait connaître avec son rôle de Claudie Paré dans Virginie et on peut la voir dans le téléroman Providence, où elle incarne le personnage de Marie-Ève Lavoie, depuis maintenant six saisons. Petite entrevue avec une comédienne qu’on prend plaisir à redécouvrir.

Marie-Joanne, tu es née à Chicoutimi et tu as quitté la région pour étudier en option théâtre au Cégep de Saint-Hyacinthe. T’arrive-t-il de revenir faire ton tour par ici?

Oui, je reviens, c’est sûr! Dans ma tête, chez nous, c’est au Saguenay! Mes racines sont ici!

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton métier?

Je te dirais les rencontres. Oui, assurément, c’est ce qui me plaît le plus.

Quels souvenirs conserves-tu de toutes les années à jouer dans le populaire téléroman Virginie, de Fabienne Larouche?

Que de beaux souvenirs! Pour moi, il s’agit d’années formatrices. J’ai appris mon métier avec Virginie, rien de moins! L’équipe était merveilleuse et j’ai pu jouer avec des acteurs que j’admirais lorsque j’étais jeune. C’était vraiment formidable!

En quoi Marie-Ève, ton personnage dans Providence, te ressemble-t-elle et en quoi est-elle différente de toi?

Marie-Ève me ressemble dans son appétit de vivre, dans son positivisme, dans sa soif de vérité, dans son côté « famille » et son attachement à son clan familial. Elle est différente de moi par son côté cartésien. L’avocate en elle fait qu’elle a une attitude un peu froide. Elle peut en prendre beaucoup sans que ça l’affecte… Par contre, j’avoue que, parfois, ça me serait bien utile d’être un peu plus comme elle! (rires)

Tu as obtenu un rôle dans le film québécois Un petit vent de panique, de Pierre Greco, il y a quelques années déjà. Comment as-tu vécu le passage entre la télévision et le cinéma? As-tu le goût de jouer à nouveau dans un film?

Mon passage entre la télé et le cinéma s’est bien passé. Je me sens bien sur un plateau.

Le cinéma est l’une des plus belles expériences que j’ai vécues! J’adorerais jouer encore dans un film!

Qu’as-tu à dire sur tes différentes expériences théâtrales? Qu’est-ce qui te plaît sur les planches?

Le contact direct avec le public. Me retrouver dans une salle de répétition avec les autres acteurs aussi. C’est le côté anonyme du théâtre; le côté créatif de la chose. Dans un local de répétition, personne ne te voit. Tu penses au spectacle avec les autres. Les gens ne voient pas tout de suite ce que tu prépares. Tu travailles sur quelque chose que tu présenteras plus tard.

En tant que comédienne, quelle perception as-tu de toi-même lorsque tu te vois à l’écran?

Ma perception est devenue meilleure avec les années. Encore très mauvaise juge de moi-même, je trouve toujours aussi difficile de me voir à l’écran. Mon truc : lorsqu’il y a une autre personne dans la scène, j’observe cette personne aussi. Pour cesser de toujours me regarder, je regarde ma chimie avec l’autre et ses réactions. Ça me permet de voir la scène en entier et non seulement moi dans la scène. Mon regard est alors plus juste par rapport à ce que je fais. Murielle Dutil m’avait donné ce truc et il m’a beaucoup aidée!

Qu’est-ce que la vraie beauté à ton avis?

L’estime de soi, sans aucun doute. Quand tu t’estimes, tu apprécies ce que tu es et tu as confiance en tes moyens. Je pense que tu as moins besoin du regard des autres. J’aspire à ça. Mes femmes modèles, ce sont celles qui s’assument entièrement et qui sont intègres. Ce ne sont pas des beautés stéréotypées; ce sont des femmes.

La mode pour toi, c’est…

La singularité, l’originalité selon ton propre corps. C’est un mode d’expression. J’ai plein de styles, mais avec une certaine ligne directrice classique et épurée. J’essaie de plus en plus de couleurs… Moins de noir… Ça fait partie de moi maintenant!

Comme de nombreuses femmes, tu as une famille. Comment arrives-tu à concilier ton travail de comédienne et ton rôle de mère? Est-ce difficile?

Difficile? Pour une femme, être mère tout en étant comédienne, c’est plus difficile que pour un homme. Je le vois. Je le constate. Par exemple, quand l’homme va chercher ses enfants à la garderie, on trouve que c’est mignon, mais quand la femme fait la même chose, c’est une contrainte. J’espère voir des changements dans ma génération. J’espère en faire partie. La famille, c’est la vie! En considérer l’importance dans le travail, c’est un beau défi!

Qui est Marie-Joanne Boucher au quotidien?

Une fille simple qui essaie de profiter de chaque moment que la vie lui apporte et d’honorer la chance d’être présente. Mon quotidien est le même que celui de beaucoup de gens : je travaille, je suis maman… Mais de voir tout ça comme une chance d’être là, ça rend les détails du quotidien moins prenants.



Quelle est ta plus grande réalisation à ce jour?

Mon fils. Sans aucun doute.

Mis à part ton métier, qu’est-ce qui te passionne dans la vie?

La cuisine. J’aime être en santé. La santé m’intéresse. Par exemple, je suis présidente d’honneur pour la Marche de la mémoire pour la Société Alzheimer de Lanaudière. Je lis beaucoup sur ce sujet et je réalise que c’est important de bien manger. On a l’impression que le lien n’est pas important, mais c’est tout le contraire. Je pense que si je n’étais pas comédienne, je serais nutritionniste! Cuisiner, pour moi, c’est créatif! Quand je vais moins bien, j’ai envie de cuisiner des mets réconfortants. Quand je vais bien, je prépare des plats colorés. Ça me détend! Je cuisine beaucoup avec mon garçon aussi.



Quels sont tes projets à court terme?

Je termine le tournage de Providence. Ensuite, ce sera au tour du théâtre d’été avec la pièce Quiproquo au Théâtre du Chenal-du-Moine, à Sorel. Mais je veux aussi continuer à profiter de chaque moment que la vie m’apporte, prendre soin de mon monde et prendre soin de moi…

Merci, Marie-Joanne!

Subito presto!

Une gourmandise : un croissant

Un film que tu as aimé récemment : Route 132

Ce qui te met sur la défensive : Quelqu’un qui s’ingère dans ma vie.

Ton principal trait de caractère : Je suis douée pour le bonheur!

Un secret : Ha! C’est un secret! Je ne peux pas vous le dire! (rires)

Si tu n’étais pas toi, tu serais… Julie Payette

Ton arme « beauté fatale », c’est… mon parfum!

Ce que tu caches dans ton sac à main : mon déodorant

Tu parcourrais des kilomètres pour manger… du homard!

Une personnalité que tu admires : Marie-Thérèse Fortin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teleromanprovidence.forumactif.org
 
Marie-Joanne Boucher tout simplement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Providence :: Articles, photos au autres infos du téléroman :: Articles, photos, potins et vidéos des comédiens-
Sauter vers: